Connaissance rationnelle

Le genre supérieur de connaissance est diánoia - la connaissance rationnelle, dianoétique. Comme « la connaissance végétative », elle est indirecte. Au travers de cette connaissance, l'homme n’entre pas en contact direct avec la réalité spirituelle (intellectuelle). Nous pouvons dire que l’homme, grâce à cette connaissance, arrive à la conviction qu'un tel monde existe et il se détache du monde des sens. Il se convainc que, en plus du monde variable des sensations, il doit exister le monde des vérités immuables, éternelles. Grâce à ces constatations, il peut enfin donner au monde sensitif un certain sens, il peut l’ordonner selon des règles supérieures au principe du plaisir ou au principe de l'intérêt.

A ce niveau, l’homme crée différentes idées, des théories et des projets qui ne sont pas en mesure de capturer toute la richesse de la réalité, y compris la vie humaine. Essayer de former sa vie selon ces projets, l'homme fait toujours une erreur. En effet, le monde n'est pas adapté à la mesure humaine. Par nécessité la connaissance rationnelle schématise la réalité, la simplifie et l'immobilise. Malgré cette réduction, les règles créées par cette connaissance sortent l’homme au-delà de l'égoïsme ou égotisme qui sont liés à la vie au niveau sensitif et végétatif. Par sa raison, l'homme vient à reconnaître l'existence de Dieu et d’autres personnes pourvues de la même dignité que lui.

d