Monde de la pensée humaine

Au niveau rationel de l’âme humaine correspond la réalité des concepts et des jugements humains, qui d'une part sont quelque chose d’individuel (ils sont situés dans l’individu qu’est l'homme), d'autre part représentent ce qui est général. De cette façon, ils sont comme des reflets des idées créatrices, présentes dans l’intellect de Dieu et dans les intellects des anges. Thomas d'Aquin affirme que chaque ange est une espèce. C'est pourquoi les idées dans leurs intellects ne sont pas des individus, mais ils ont aussi un caractère d’espèce. Les concepts humains, cependant, sont unitaires, bien qu’ils signifient des ensembles. Ils sont aussi statiques, stables, anhistorique. Par contre les idées dans l’intellect de Dieu et des anges, quoique ils capturent ce qui est stable dans les êtres, sont dynamiques, c'est-à-dire qu'ils sont capables de capturer le mouvement, la modification et l'histoire. Nous, les gens, nous essayons de capturer cette dynamique à travers la création des jugements, mais tout cela – les concepts et les jugements – est seulement une mauvaise imitation des idées dans les intellects des êtres spirituels. Le monde rationnel est en fait un monde des théories, des concepts, des hypothèses humaines. C'est le monde de la science humaine. C'est aussi le monde du bon sens humain, donc une vision du monde qui est basé sur l'inférence de ce qui s'est passé dans le passé, sur la prédiction rationnelle de l'avenir et sur la distance rationnelle à ce qui apporte le présent.

d