Erik Peterson

photo

Erik Peterson (1890-1960) – un théologien allemand, l’un des grands spécialistes de la patristique et de l'histoire du christianisme primitif, né et élevé dans une famille protestante, après ses vastes recherches patristiques il s’est converti au catholicisme ; il s’ast opposé au nazisme et aux conceptions de la théologie politique de Carl Schmitt.

Introduction :

En opposition à la théologie politique de Carl Schmitt est apparu une conception d’Erik Peterson (1890-1960), un théologien allemand. Dans son fameux livre Le monothéisme comme problème politique, il montre que le christianisme est une sortie de la politique. La foi chrétienne résulte de la liquidation de toute théologie politique. Conformément à la proposition de saint Augustin, il faut bien séparer les deux règnes terrestre et céleste. L’Église, en tant que signe de ce dernier, doit trouver en elle-même le fondement de sa propre autorité. Dans cette perspective la sécularisation n’est plus un processus fatal pour la religion chrétienne, mais un processus qui mène vers ce qui depasse la politique humaine, c’est-à-dire la réalité du règne du Christ.

Citations :

Le Royaume de Jésus n’est pas de ce cosmos parce qu’il n’est pas lié à l’éon présent mais à l’éon futur. On ne peut pas séparer le royaume du Christ du caractère eschatologique des Évangiles
(Erik Peterson, Témoins de la vérité)

Lectures :

  • Erik Peterson, Le monothéisme : un problème politique et autres traités, Bayard, 2007 (éd. 1935 en allemand)
  • Jean-Claude Monod, La querelle de la sécularisation : théologie politique et philosophies de l'histoire de Hegel à Blumenberg, Vrin, 2002 ­– 317p.

d